maillot equipe de france 1 etoile 2018

Au lendemain de son périple solitaire, Thierry Marie, pourtant bon rouleur, n’a plus les forces nécessaires pour défendre son maillot jaune. Pour les classements annexes, Thierry Claveyrolat est candidat à sa propre succession pour le maillot à pois de meilleur grimpeur. À l’entrée dans la Bretagne, où l’étape du 14 juillet a failli sourire au Français Laurent Jalabert qui échoue face au Brésilien Mauro Ribeiro, le peloton est secoué par l’annonce du retrait de l’équipe PDM. L’Américain Greg Lemond, triple vainqueur de l’épreuve et favori au départ de Lyon, a craqué à plusieurs reprises dans les cols pyrénéens et alpins et a dû se contenter d’une modeste septième place. Indurain s’échappe dans la descente du col du Tourmalet et prend rapidement près d’une minute d’avance sur le groupe du maillot jaune. Dans la troisième difficulté, le col du Tourmalet, Delgado et Fignon sont décrochés d’un groupe constitué d’Indurain, Bugno, Chiappucci, Mottet, LeMond, Hampsten, Rué et Leblanc, le maillot jaune.

C’est l’étape que choisit le Normand Thierry Marie, « régional de l’étape » et déjà vainqueur du prologue, pour se lancer dans une échappée de 234 kilomètres, la plus longue depuis Albert Bourlon en 1947 (253 kilomètres). Le Français Thierry Marie signe une échappée en solitaire de 234 km entre Arras et Le Havre. Chez les sprinters, la course au maillot vert est très ouverte, la vieille garde représentée par Sean Kelly et Jean-Paul van Poppel ne paraît plus en mesure de dominer la génération montante incarnée par le Belge Johan Museeuw, l’Ouzbek Djamolidine Abdoujaparov ou le Français Laurent Jalabert qui, à 22 ans, participe à son premier Tour de France. Les Français Bernard, Mottet et Louviot ne sont pas en mesure d’approcher les meilleurs temps. Le Français Charly Mottet, s’il ne connaît pas de « jour sans », peut peser sur la course. À mi-pente, seuls les Français Jean-François Bernard et Luc Leblanc peuvent suivre le duo Bugno-Indurain, Chiappucci étant légèrement distancé, Fignon, Delgado et Mottet un peu plus. De la même façon, le Tour de France avait vu l’inconnu Claudio Chiappucci prendre la deuxième place à Paris en 1990, derrière LeMond.

Il devance au classement général les Italiens Gianni Bugno et Claudio Chiappucci. Désormais habituée du top 10 mondial au classement FIFA, l’équipe tricolore rassemble les meilleurs joueurs actuels de l’hexagone. À l’arrivée, LeMond est vaincu par Indurain pour huit secondes mais il récupère à nouveau la première place au classement général. Charly Mottet place alors une attaque imparable et file en « poursuiteur » vers l’arrivée pour s’imposer juste devant le peloton. La génération des vainqueurs des années 1980 (Greg LeMond, Laurent Fignon et Pedro Delgado) cède sa place à la génération Indurain. De nombreux francs-tireurs ont réussi à s’imposer sans référence probante : au Tour d’Espagne, Marco Giovannetti et Melchor Mauri ont remporté l’épreuve respectivement en 1990 et 1991 ; au Tour d’Italie, Gianni Bugno a gagné en 1990 et Franco Chioccioli lui a succédé en 1991. Avant de triompher, maillot france 2022 ces coureurs n’avaient ni la réputation ni le palmarès permettant de les désigner comme des vainqueurs potentiels. Ces teintes évoquent le drapeau tricolore. Pour la petite histoire, si une équipe refuse de mettre ces Jerseys Color Rush, elle prend une amende. Difficile de la décrire, cette équipe, equipe de france maillot car elle n’a pas un jeu flamboyant.

Cette échappée de huit coureurs (dont Breukink) ne prend pas dix minutes mais elle va quand même à son terme et si Djamolidine Abdoujaparov règle Sean Kelly au sprint, LeMond prend le maillot jaune devant Breukink par le jeu des bonifications. Échaudé par la mésaventure de 1990 où, lors de la première étape, un groupe de 4 hommes (dont Chiappucci) avait pris plus de dix minutes au peloton, obligeant ainsi les leaders à une course poursuite de trois semaines, LeMond joue un coup tactique surprenant en se glissant dans l’échappée de la première étape courue autour de Lyon au lendemain matin du prologue. LeMond et Fignon retrouvent ce groupe avant la fin de la descente. Ainsi, si la plupart des magasins Intersport, Sport 2000 ou Go Sport reçoivent en ce moment même les maillots des Bleus, certains magasins que nous avons contactés et notamment des ceux du groupe Go Sport nous ont confié « ne recevoir qu’une quantité limitée des maillots de l’équipe de France, à peine 8 » et parfois même « uniquement les tenues extérieures et seulement en taille adulte » . Selon de nombreuses sources et des informations relayées par « Le Parisien », une livraison de 30 000 pièces devrait avoir lieu avant le samedi 18 août dans de nombreuses enseignes de sport comme Intersport, Sport 2000 et Go Sport.

Si vous êtes intéressé par LINK, veuillez consulter notre page d’accueil.

A lire également